Philosophie


Biodynamie / mercredi, avril 24th, 2019

Paul et moi avons pu nous rencontrer sur un certain nombre de points, idéaux et utopies qui, fructifiant, ont contribué à la mise en œuvre d’un projet bien plus vaste que celui d’une simple maison d’habitation, aussi écologique soit-elle.

Nous partons du précepte « nous sommes des animaux parmi les animaux, sur une terre en péril ».

La préservation de notre environnement, la qualité de notre alimentation, la minimisation de notre impact sur les écosystèmes qui nous accueillent sont nos prérogatives.

Nous n’avons pas pour ambition de forcer quiconque à changer son mode de vie, notre objectif est de montrer à ceux qui le veulent qu’il est possible d’être et de faire autrement.

 

Un certain versant commun à nos personnalités nous pousse à l’isolement, inéluctablement. L’agression permanente que représentent les modes de vie occidentaux rend le quotidien pénible. Pouvoir écouter le silence, cette richesse infinie.

Le choix est donc fait de tenter de s’auto-suffire, autant que faire se peut. Revenir aux racines de notre existence pour faire perdurer la nature qui nous entoure, à notre échelle.

Aucun effort n’est vain pour limiter notre impact sur ce et ceux qui nous entourent.

 

« Les seuls êtres heureux en ce monde sont ceux qui jouissent d’un large horizon. » Damodara

 

Nous ambitionnons de vous faire partager cette aventure au travers de ce blog, espérant affleurer en certains de vous leurs originels instincts.

4 réponses à « Philosophie »

  1. Bonjour, je voudrais revenir sur cette notion d’autosuffisance et d’autonomie alimentaire. Personnellement je trouve ces démarches un poil restrictives et étriquées, je ne voudrais pas que cela soit considéré comme péjoratif. Je pense quand même qu’il est indispensable de garder et multiplier les échanges avec autrui et d’éviter de d’enfermer et se replier sur soi même. Je ne cite pas cela comme s’appliquant à quelqu’un de particulier mais je voudrais attirer l’attention sur un fait que l’on voit se développer plus surtout en intention qu’en faits réels mais je pense que c’est dangereux et néfaste.

    En tout cas vos partages signifient votre ouverture.

    Continuez, merci.

    JP Grégoire

    1. Bonjour Jean-Pierre,
      Merci pour ce retour. Nous concernant, autosuffisance ou autonomie alimentaire ne veulent pas dire autarcie. Notre but à terme est de pouvoir alimenter avec notre surplus un réseau local de producteurs, sur un modèle coopératif, à des prix justes afin de partager l’accès à des produits sains.
      L’idée est celle d’une production adaptée, raisonnée s’adaptant aux besoins et non la tendance actuelle à vouloir créer le besoin en surproduisant.
      Évidemment cela prendra du temps, ce n’est pas cette année que le potager deviendra notre principale source d’alimentation, mais c’est le but vers lequel nous souhaitons voguer.
      Au plaisir de se rencontrer entre Altiligériens,
      E&P

  2. Je suis aussi de Haute Loire ou plutôt du moyen Haut Allier un peu plus bas en altitude, je serai ravi de vous rencontrer.

    Jean-Pierre Grégoire 43100 Brioude

  3. Bonjour, effectivement je pense qu’un jour on se rencontrera, je fis partie en tant que membre du conseil d’administration d’une association employant des salariés. Nous subissons actuellement une baisse de notre activité liée aux difficultés d’obtenir des subventions financement et emplois aidés « dASA » sise à Brioude sur le développement et l’assistance à des porteurs de projets essentiellement en milieu rural entre autre plus une initiation et une incitation à l’écoconstruction par exemple.

    Donc votre projet nous intéresse évidemment. Notre rayon d’action est plus particulièrement le sud Auvergne nous sommes associés au réseau des Crefad .

    Donc bonne continuation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *