Bien plus qu’un jardin


Biodynamie / lundi, mars 25th, 2019

Un vrai garde-manger !

1.2 hectare, ça en fait du terrain ! La terre est riche, dense, argileuse et peu rocailleuse. Il y a de l’eau disponible presque à volonté. En revanche, une partie est assez exposée aux vents, parfois cinglants.

Il va falloir occuper cette surface, la conquérir petit à petit, au rythme de la nature.

 

« Toutes les intelligences s’élèvent le matin. » Les Védas

 

Notre but premier, être autonomes sur le plan des fruits/légumes tout en entretenant un riche terroir de semences malgré les injonctions diverses qui tentent d’uniformiser nos vies par notre alimentation, entre autres.

A terme, nous souhaiterions pouvoir alimenter un circuit court de petits producteurs ayant une philosophie proche de la nôtre avec des cultures goûtues de fruits et légumes bio et surtout respectueuses de notre environnement.

Cela implique notamment:

  • Elaguer les arbres afin de leur redonner de la vigueur
  • Nettoyer/couper les arbustes morts ou morts vivants
  • Greliner et préparer une grande surface de potager
  • Semer, repiquer, planter toute notre diversité
  • Dresser une serre, d’abord une petite/basse, entre 30 et 40m² (1.8m de hauteur limite)
  • Puis une grande serre, 180m² d’ici l’hiver prochain, le permis de construire est en cours d’instruction. Oui, il faut aussi un permis de construire pour construire une grande serre tunnel.
  • Planter des arbres fruitiers
  • Monter des lasagnes de permaculture et autres coins thématiques
  • Planter des fleurs, des arbustes, des plantes d’agrément
  • Construire un poulailler

Une parcelle agricole, sur laquelle le potager sera développé, potager qui se verra entourer de nos tondeuses sur pattes, les biquettes +/- un copain porcin. Une partie sous serre pour les variétés les plus fragiles pour les protéger du froid et du vent et une partie en plein air.

Pas de produit phytosanitaire, des engrais verts, de la bouse de vache bio et de l’huile de coude. Tout un programme.

Sur la parcelle en cours de construction, on insistera sur les arbres fruitiers et le versant horticole. Pruniers, cerisiers, noisetiers, groseillers à maquereaux, kiwai etc…

Suite au prochain épisode !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.